Cette semaine dans les salles

Plus qu’une semaine avant le grand barnum cannois mais une semaine qui propose beaucoup trop de films dont la plupart seront malheureusement vite oubliés. Bon choix et bonnes séances.

 

  • Alien Covenant (Twentieth Century Fox France ~611 copies) Nouvel opus lié à l’univers Alien après Alien Le Huitième passage (2.8M), Aliens Le Retour (1.72M), Alien 3 (1.65M), Alien La Résurrection (2.64M), Alien Vs Predator (872.4k), Aliens Vs Predator Requiem (601.7k) et Prometheus (1.83M). Aux commandes, on retrouve Ridley Scott dont le meilleur score en France est Gladiator (4.8M). Cet opus va-t-il dépasser les 2.8 millions, le meilleur score actuel de la franchise ?

Les membres d’équipage du vaisseau Covenant, à destination d’une planète située au fin fond de notre galaxie, découvrent ce qu’ils pensent être un paradis encore intouché. Il s’agit en fait d’un monde sombre et dangereux, cachant une menace terrible. Ils vont tout tenter pour s’échapper.
CRITIQUE

 

  • Le Chanteur De Gaza (La Belle Company ~77 copies) Nouveau film de Hany Abu Assad après Le Mariage De Rana (5.2k), Paradise Now (96.5k) et Omar (83.8k).

Un jeune palestinien prend son destin en main pour réaliser son plus grand rêve : chanter.

 

  • Little Boy (Saje Distribution ~71 copies) Un film d’Alejandro Monteverde avec Emily Watson au Casting.

Alors que son père vient de partir pour la Deuxième guerre mondiale, Pepper, petit garçon de huit ans, reste inconsolable. Avec la naïveté de son âge, il est prêt à tout pour faire revenir son père coûte que coûte…
CRITIQUE

 

  • Message From The King (The Jokers / Les Bookmakers ~119 copies) Nouveau film de Fabrice Du Welz après Calvaire (30.3k), Vinyan (15k), Colt 45 (67.1k) et Alleluia (4.3k).

En provenance de Cape Town, Jacob King débarque à Los Angeles à la recherche de sa sœur disparue.
Avec un billet retour pour l’Afrique du Sud sept jours plus tard, et 600 dollars en poche.
Au bout de 24 heures, il découvre que sa sœur est morte dans des circonstances étranges…
CRITIQUE

 

  • Problemos (StudioCanal ~304 copies) Nouvelle réalisation d’Eruc Judor après Seuls Two (946k) et La Tour 2 Contrôle Infernale (357.8k).

Jeanne et Victor sont deux jeunes Parisiens de retour de vacances. En chemin, ils font une halte pour saluer leur ami Jean-Paul, sur la prairie où sa communauté a élu résidence. Le groupe lutte contre la construction d’un parc aquatique sur la dernière zone humide de la région, et plus généralement contre la société moderne, la grande Babylone. Séduits par une communauté qui prône le « vivre autrement », où l’individualisme, la technologie et les distinctions de genre sont abolis, Jeanne et Victor acceptent l’invitation qui leur est faite de rester quelques jours. Lorsqu’un beau matin la barrière de CRS qui leur fait face a disparu…la Communauté pense l’avoir emporté sur le monde moderne. Mais le plaisir est de courte durée…à l’exception de leur campement, la population terrestre a été décimée par une terrible pandémie. Ce qui fait du groupe les derniers survivants du monde. Va-t-il falloir se trouver de nouveaux ennemis pour survivre ?

 

  • Une Famille Heureuse (Memento Films Distribution ~75 copies) Deuxième long de Nana Ekvtimishvili et Simon Groß après Eka & Natia Chronique D’Une Jeunesse Géorgienne (5.2k).

Professeure dans un lycée de Tbilissi, Manana est mariée depuis 25 ans à Soso. Ensemble, ils partagent leur appartement avec les parents de Manana, leurs deux enfants et leur gendre. Une famille en apparence heureuse et soudée jusqu’à ce qu’à la surprise de tous, Manana annonce au soir de son 52e anniversaire sa décision de quitter le domicile conjugal pour s’installer seule.
CRITIQUE

 

  • 14 Ans Premier Amour (Fratel Films) Un long d’Andreï Zaytsev.

C’est l’histoire d’un premier amour, éclos très jeune dans la banlieue d’une grande ville. Tels des Roméo et Juliette modernes, vivant entre les réseaux sociaux et la rue, deux adolescents voudraient s’affranchir des lois qui les gouvernent : celles de leurs parents et celles des bandes rivales qui contrôlent leur quartier. Pour pouvoir être ensemble, ils devront surmonter beaucoup d’obstacles, désobéir, oser le premier pas.

 

  • Molly Monster (KMBO ~47 copies) Film d’animation de Mathias Bruhn, Michael Ekbladh et Ted Sieger.

Petite Molly a tricoté un bonnet pour le bébé monstre que sa maman attend.
Mais elle ne sera pas là pour le lui offrir, car ses parents partent sans elle sur l’Île aux Œufs pour la naissance.
Molly, accompagné de son ami d’Edison, décide d’entreprendre le voyage pour accueillir le bébé comme il se doit. Valise à la main, Edison sous le bras, la voici partie !

 

  • Le Christ Aveugle (Jour2fête ~9 copies) Un film du réalisateur chilien Christopher Murray.

Chili. Michael, jeune mécanicien, est convaincu d’avoir eu une révélation divine. Lorsqu’il apprend l’accident d’un ami d’enfance, il entame un pèlerinage pour aller à son chevet accomplir un miracle. Les villageois l’érigent alors en nouveau Christ capable de soulager leur pénible vie dans le désert.

 

  • Vive La Crise (Kanibal Films Distribution ~80 copies) Nouveau long de Jean-François Davy après Bananes Mécaniques (1.02M), Exhibition (1.78M), Chaussette Surprise (212.2k), Les Aiguilles Rouges (228.1k) et Tricheuse (25.6k).

Mai 2025 – Marine Le Pen, Présidente de la République démissionne. Étienne, cadre de la climatisation nationale, se fait licencier et n’osant affronter cette réalité, erre de bar en bar. Il rencontre alors Montaigne, agrégé de philo, qui mène une vie de bohème assumée. Étienne devient alors La Boétie et ils ne se quittent plus. Une troupe de marginaux truculents et attachants va se regrouper autour d’eux. S’appuyant sur l’article 1587 du Code Civil, ils déclenchent un joyeux foutoir et retrouvent le plaisir du bien-vivre ensemble.

 

  • Outsider (Metropolitan FilmExport) Nouveau long de Philippe Falandreau après La Moitié Gauche Du Frigo (7.3k), Congorama (57.3k), Monsieur Lazhar (207.1k) et Guibord S’En Va-T-En Guerre (37.1k).

L’histoire vraie de Chuck Wepner, négociant en alcools du New Jersey, qui a tenu 15 rounds contre le plus grand boxeur de tous les temps, Mohammed Ali, lors du championnat du monde poids lourds en 1975, avant de finalement s’incliner par K.O. technique. Durant les dix années où il a été boxeur, celui que l’on surnommait « Bayonne Bleeder » a eu 8 fois le nez cassé, a connu 14 défaites, deux K.O., un total de 313 points de suture… et a inspiré le personnage de Rocky Balboa dans la franchise au succès planètaire Rocky.
CRITIQUE

 

  • I Am Not Your Negro (Sophie Dulac Distribution ~38 copies) Documentaire de Raoul Peck à qui l’on doit L’Homme Sur Les Quais (35.7k) et Lumumba (29k).

À travers les propos et les écrits de l’écrivain noir américain James Baldwin, Raoul Peck propose un film qui revisite les luttes sociales et politiques des Afro-Américains au cours de ces dernières décennies.

 

  • Souffler Plus Fort Que La Mer (Zelig Films Distribution) Premier long de Marine Place.

Julie et ses parents Loïc et Louison vivent de la pêche sur une toute petite île perdue au large de la Bretagne. Face à la crise économique qui les oppresse, la famille doit se séparer du bateau contre une prime à la casse. Julie va se réfugier dans la musique et souffle dans son saxophone pour dépasser les sensations de submersion qui l’envahissent…

 

  • Sayonara (Survivance ~10 copies) Nouveau long de Kōji Fukada à sortir en France aprèsAu Revoir L’Eté (2.5k) et Harmonium (63.9k).

Dans un avenir proche, le Japon est victime d’attaques terroristes sur ses centrales nucléaires. Irradié, le pays est peu à peu évacué vers les états voisins. Tania, atteinte d’une longue maladie et originaire d’Afrique du Sud, attend son ordre d’évacuation dans une petite maison perdue dans les montagnes. Elle est veillée par Leona, son androïde de première génération que lui a offert son père. Toutes deux deviennent les dernières témoins d’un Japon qui s’éteint à petit feu et se vide par ordre de priorité, parfois selon des critères discriminatoires. Mais doucement, l’effroi cède la place à la poésie et la beauté.

 

  • Un Avant-Poste Du Progrès (Alfama Films ~10 copies) Un Film de Hugo Vieira Da Silva inspiré de la nouvelle éponyme de Joseph Conrad.

A la fin du XIXème siècle, deux colons portugais inexpérimentés, mus par un vague désir de civiliser les colonies, débarquent dans un coin reculé du fleuve Congo afin d’y assurer l’organisation d’un avant-poste commercial. Le temps passe et leur incapacité à tirer profit du trafic d’ivoire les mine de plus en plus. Au cœur de la jungle tropicale, leur isolement est renforcé par un sentiment de défiance réciproque et par l’incompréhension entre eux et les locaux. Confrontés l’un à l’autre, ils commencent une véritable descente aux enfers.

 

  • Tapis Rouge (Wayna Pitch) Premier long de Frederic Baillif et Kantamara Gahigiri.

Des jeunes d’un quartier défavorisé vont au Festival de Cannes pour faire un film… film que vous pourrez également voir après Tapis Rouge !

 

  • Soleils (Odelion) Un film de Dani Kouyate à qui l’on doit Keita L’Héritage Du Griot (3.5k) et Sia Le Rêve du Python (16.2k) et Olivier Delahaye.

Un vieil homme guérit une jeune femme amnésique dans un road-movie dans l’espace et le temps.

 

  • Inferno D’August Strindberg (Les Découvertes Du Saint André) Un film de Paul-Anthony Mille.

En 1896, l’exubérant dramaturge August Strindberg décide de quitter la Suède pour se rendre à Paris. A peine arrivé, il s’enfermera pendant presque deux ans dans sa chambre d’hôtel, fuyant la vie parisienne et ses vanités, méprisant plus que jamais le théâtre et le monde des Lettres, seul face à sa folie progressive. L’hôtel de notre auteur se transformera en théâtre imaginaire hanté par les personnages issus des pièces écrites auparavant par le dramaturge.

 

  • André (Les Découvertes Du Saint André) un film de Jonathan Gallaud.

Une équipe de télévision suit André, un jeune prêtre parachuté en Picardie à la sortie du séminaire, qui se bat pour sauver sa paroisse menacée de fermeture. Mais André n’est pas un curé comme les autres…il a ses petits secrets et n’hésite pas à évangéliser les brebis les plus égarées.

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :