Cette semaine dans les salles

Cette semaine choix varié avec notamment Power Rangers, Les Schtroumpfs Et Le Village Perdu et A Bras Ouvert qui devraient remplir les salles sans pour autant oublier les autres films. Bon choix et bonnes séances.

 

  • Power Rangers (Metropolitan FilmExport ~437 copies) Nouveau film de Dean Israelite après Projet Almanach (223.1k). C’est une nouvelle adaptation après celle de Power Rangers Le Film (138.2k).

Dans une petite ville, cinq adolescents découvrent qu’ils ont des pouvoirs extraordinaires. Ils vont devoir apprendre à surmonter leurs peurs et à faire équipe pour devenir les Power Rangers : le destin les a choisis pour sauver le monde de la destruction orchestrée par une force extraterrestre surpuissante…
CRITIQUE

 

  • Les Schtroumpfs Et Le Village Perdu (Sony Pictures Releasing France ~589 copies) Nouveau film de Kelly Asbury après Spirit L’Etalon Des Plaines (1.23M), Shrek 2 (7.14M) et Gnomeo et Juliette (642k). L’œuvre de Peyo a déjà été adaptée sur la toile : Les Schtroumpfs (2.81M), Les Schtroumpfs 2 (2.26M), V’la Les Schtroumpfs (1M), Le Bébé Schtroumpf (966.9k), La Flûte A Six Schtroumpfs (732.7k) et Les P’tits Schtroumpfs (101.2k).

La Schtroumpfette, le Schtroumpf costaud, le Schtroumpf à lunettes et le Schtroumpf maladroit ont filé en douce pour suivre une carte vers un mystérieux village. Mais le chemin qui y mène regorge d’embuches, de créatures magiques et de souterrains labyrinthiques. Il leur faudra par ailleurs redoubler de prudence puisque Gargamel n’est pas loin et compte bien les arrêter.

 

  • Corporate (Diaphana) Premier long de Nicolas Silhol. On retrouve Celine Salette vue dans Geronimo (77.4k), Je Vous Souhaite Follement D’Etre Aimée (44.1k) et Ici-Bas (40.9k).

Emilie Tesson-Hansen est une jeune et brillante responsable des Ressources Humaines, une « killeuse ». Suite à un drame dans son entreprise, une enquête est ouverte. Elle se retrouve en première ligne. Elle doit faire face à la pression de l’inspectrice du travail, mais aussi à sa hiérarchie qui menace de se retourner contre elle. Emilie est bien décidée à sauver sa peau. Jusqu’où restera-t-elle corporate ?

 

  • United Sates Of Love (Sophie Dulac Distribution ~29 copies) Nouveau long de Tomasz Wasilewski après Ligne D’Eau (7.8k). Le film a reçu l’ours d’argent du meilleur scénario à la berlinale 2016.

Pologne, 1990. La première année de liberté, mais aussi de l’incertitude pour l’avenir. Dans ce contexte, quatre femmes de différents âges décident qu’il est temps pour elles de satisfaire leurs désirs…

  • A Bras Ouverts (SND ~618 copies) Septième film de Philippe de Chauveron après Débarquement Immédiat (393.1k), Qu’Est-Ce Qu’On A Fait Au Bon Dieu ? (12.35M), Les Vacances De Ducobu (1.05M), L’Elève Ducobu (1.49M), L’Amour Aux Trousses (176.7k) et Les Parasites (156.8k).

Figure de la scène littéraire et médiatique française, Jean-Etienne Fougerole est un intellectuel humaniste marié à une riche héritière déconnectée des réalités. Alors que Fougerole fait la promotion dans un débat télévisé de son nouveau roman « A bras ouverts », invitant les plus aisés à accueillir chez eux les personnes dans le besoin, son opposant le met au défi d’appliquer ce qu’il préconise dans son ouvrage. Coincé et piqué au vif, Fougerole prend au mot son adversaire et accepte le challenge pour ne pas perdre la face. Mais dès le soir-même, on sonne à la porte de sa somptueuse maison de Marnes-la-coquette… Les convictions des Fougerole vont être mises à rude épreuve !

 

 

  • L’Opéra (Les Films Du Losange ~79 copies) Documentaire de Jean-Stéphane Bron à qui l’on doit Cleveland Contre Wall Street (87.5k), Mon Frère Se Marie (23.2k) et L’Expérience Blocher (5.6k).

Une saison dans les coulisses de L’Opéra de Paris. Passant de la danse à la musique, tour à tour ironique, léger et cruel, l’Opéra met en scène des passions humaines, et raconte des tranches de vie, au coeur d’une des plus prestigieuses institutions lyriques du monde.

 

  • La Consolation (Haut et Court ~22 copies) Deuxième long de Cyril Menneguin qui retrouve Corinne Masiero après Louise Wimmer (171.2k).

C’est décidé, Daniel part retrouver cette femme et le territoire perdu de son enfance pour y chercher la vérité et, qui sait, une consolation.

 

  • Parfaites (M2 Distribution ~35 copies) Premier long documentaire de Jérémie Battaglia.

Qui n’a jamais eu de préjugés méprisants sur la natation synchronisée ? Ridiculisée et ignorée, cette discipline sportive souffre de sa mauvaise réputation. Pourtant, derrière les paillettes et les sourires se cache un sport où se mélange le culte de la beauté et de la performance ainsi que des exigences athlétiques qui dépassent les limites de l’imaginable. PARFAITES retrace le parcours émouvant et inspirant de Claudia, Marie-Lou et toute l’équipe nationale canadienne qui les mènera jusqu’aux qualifications olympiques à Rio de Janeiro. Face aux nombreux sacrifices à faire et aux défis à relever, réussiront-elles à concrétiser leur rêve ? Et à quel prix ?
CRITIQUE

  • Les Mauvaises Herbes (Hapiness Distribution) Un film du québécois Louis Belanger primé au festival du film francophone d’Angoulême 2016 : valois du scénario et valois du public.

Jacques, comédien de théâtre, a accumulé une lourde dette auprès de Patenaude, un mafieux de Montréal. Poursuivi par ce dernier, il fuit précipitamment les lieux et se retrouve, en plein hiver, sur les terres de Simon, un ermite un tantinet illégal qui cultive du cannabis dans sa grange.

 

  • La Vengeresse (Ed Distribution ~50 copies) Nouveau film d’animation de Bill Plympton après Les Amants Electriques (10.1k), Des Idiots Et Des Anges (20.5k), Hair High (22k), The Tune (13.6k), Les Mutants De L’Espace (41k), Mondo Plympton (7.1k) et L’Impitoyable Lune de Miel (22.8k). Le film est co-réalisé avec Jim Lujan.

Face de Mort, ancien catcheur et motard devenu sénateur, embauche quatre redoutables chasseurs de primes. Leur mission : retrouver la jeune Lana et récupérer le précieux et compromettant objet qu’elle lui a volé.

 

  • Massilia Sound System (Les Films D’Espigoule) Documentaire de Christian Philibert à qui l’on doit Les 4 Saisons D’Espigoule (104.7k), Travail D’Arabe (49.7k) et Afrik’Aioli (26.3k).

Comment un groupe indépendant, né il y a 30 ans, grand absent de la scène médiatique, continue t-il de remplir les salles et les festivals ? Pourquoi ce groupe hors système, qui a largement participé à l’éclosion du mouvement Hip Hop et Reggae en France, est-il devenu un phénomène populaire ? Christian Philibert a suivi pendant plus d’un an, sur scène et dans les coulisses, les membres du Massilia Sound System et leur public de fidèles. Il nous livre un film musical débordant d’optimisme et de générosité, drôle, politique et profondément humain. Une vraie bouffée d’oxygène.

 

  • L’Ecole Des Lapins (Gebeka Films ~113 copies) Nouveau film d’animation de la réalisatrice allemande Ute Von Münchow-Pohl après Petit Corbeau (73.8k) et La Course Du Siècle (66.8k).

Max, un lapin des villes dégourdi, se retrouve piégé dans une école pour lapins aux méthodes un peu… anciennes. C’est pourtant là qu’est gardé l’oeuf de Pâques en or convoité par une famille de renards rusés qui cherche à s’en emparer. Avec l’aide de l’adorable Emmy qui rêve de réussir son examen de lapin de Pâques et grâce aux leçons de Madame Hermione experte en arts martiaux mais aussi en préceptes de vie, Max apprendra l’art de la magie propre aux lapins de Pâques et il comprendra quelle est sa vraie famille. Mais pourra-t-il sauver la tradition de Pâques avec l’aide de ses nouveaux amis ?

  • Les Sauteurs (Wide) Documentaire de Abou Bakar Sidibe, Estephan Wagner et Moritz Siebert.

A la frontière marocaine se trouve la ville de Melilla, une enclave espagnole entre l’Afrique et l’Europe. Sur la montagne qui surplombe Melilla, un millier de migrants africains contemplent la barrière qui les sépare de « l’Eldorado ». Abou est l’un d’entre eux-  le filmeur et le filmé. Armé de sa petite caméra il témoigne de sa vie quotidienne et de ses nombreuses tentatives pour sauter la fameuse barrière.  A chaque tentative ratée, après avoir affronté les barbelés, les sprays automatiques au poivre et les autorités agressives, chacun retourne au Mont Gururu, récupérer de la nourriture dans les villages voisins. Chacun de ces hommes tentent de maintenir un semblant de communauté et d’entraide, dans l’espoir de survivre ensemble à ce drama quotidien et de garder confiance aussi bien eux qu’en leur destin.

 

  • Le Serpent Aux Mille Coupures (New Story District) Nouveau long d’Eric Valette après Maléfique (85.3k), Une Affaire D’Etat (153.4k) et La Proie (352.2k).

Sud Ouest de la France, hiver 2015.
Un motard blessé quitte les lieux d’un carnage.
Le mystérieux fugitif trouve refuge chez les Petit, une famille de fermiers qu’il prend en otage. A ses trousses : des barons de la drogue colombiens, le lieutenant colonel Massé du Réaux, et un tueur à gage d’élite, qui sont bien décidés à le neutraliser, par tous les moyens.
L’homme a déclenché une vague de violence dont personne ne sortira indemne…

 

  • Les Petits Explorateurs (Folimage ~99 copies) Un programme de 4 court métrages :

Chemin D’Eau Pour Un Poisson de Mercedes Marro (8’19)
Le Renard Minuscule de Aline Quertain et Sylwia Szkiladz (8’)
La Cage de Loïc Bruyère (6’)
Clé A Molette Et Jo de Stéphane Piera (26’)

Jo, un enfant sourd et solitaire, tombe sur un adorable robot tombé du ciel, Clé à Molette.
Cette découverte va bouleverser sa vie…
Grâce à une rencontre, les héros de ces quatre aventures vont devenir les petits explorateurs d’un monde plein de surprises et d’amitié !

  • Low Notes (Les Découvertes Du Saint André ~1 copie) Un film de Lairier Fourniau.

Leon, 22 ans, s’installe à Los Angeles, après avoir quitté sa côte Est natale et son premier amour, Eva. Les quartiers résidentiels calmes et ensoleillés sont le décor parfait d’une vie oisive et opulente. Avec Alexis, étudiant excentrique d’origine chilienne, virées frénétiques et rencontres nocturnes s’enchaînent dans la mégalopole tentaculaire. Le réalisateur a filmé cette errance, brouillant les lignes entre réalité et fiction.

 

  • Heis (Territoire(s) Film) Un film d’Anaïs Volpé.

À 25 ans et après plusieurs difficultés, Pia, comme beaucoup de jeunes de sa génération, est contrainte de retourner vivre chez sa mère.

 

  • Kalebegiak (L’Atalante ~1 copie)

Deux pêcheurs et un canot échoués, une sorcière en colère, le palais des courants d’air, un chercheur d’or et sa sirène, la fille de la lumière, la daurade la plus rapide de l’ouest, un cambrioleur romantique, un élégant Narcisse et une baleine royale. Non ce n’est pas un inventaire à la Prévert. C’est le magnifique menu du voyage auquel nous convie KALEBEGIAK. « Donosti je t’aime », voici le cri d’amour des cinéastes réunis autour de ce projet cinématographique exceptionnel.
A l’occasion de Donostia-San Sebastian Capitale de la Culture 2016, quinze cinéastes d’âges et d’horizons différents ont uni leur force pour produire ce recueil de 12 courts-métrages. S’en dégage une vraie tendresse pour la ville. Sous certains traits aigres-doux, on voit également poindre les travers et les injustices qu’elle abrite en son sein.
Le portrait est sincère et sans fard, fidèle au caractère iodé et remuant de la cité. Ce sont trois générations de cinéastes qui ont oeuvré pour élaborer KALEBEGIAK dans un souci de transmission et de partage. Des ateliers ont permis l’émergence de nouveaux réalisateurs qui côtoient ici certains des grands noms du cinéma basque (Imanol Uribe, Julio Medem et notre cher Asier Altuna).

 

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*