Cette semaine dans les salles

Cette semaine, deux films bénéficient d’une large exposition tandis que les autres vont essayer d’exister. Bon choix et bonnes séances.

 

  • Grave (Wild Bunch Distribution ~79 copies) Premier long de Julia Ducournau récompensé dans plusieurs festivals : grand prix du jury et prix de la critique au Festival international du film fantastique de Gérardmer 2017, Prix Ciné+ Frisson du meilleur film et Œil d’or du meilleur film de la compétition internationale au Paris International Fantastic Film Festival 2016, Octopus d’or du meilleur long-métrage fantastique international et Prix du public du meilleur film fantastique international au Festival européen du film fantastique de Strasbourg 2016…

Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer l’école véto où sa sœur ainée est également élève. Mais, à peine installés, le bizutage commence pour les premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C’est la première fois de sa vie. Les conséquences ne se font pas attendre. Justine découvre sa vraie nature.

CRITIQUE

 

  • The Lost City Of Z (Studiocanal ~162 copies) Nouveau long de James Gray après Little Odessa (193.2k), The Yards (385.8k), La Nuit Nous Appartient (863.1k), Two Lovers (843.1k), The Immigrant (337.2k).

L’histoire vraie de Percival Harrison Fawcett, un des plus grands explorateurs du XXe siècle.
Percy Fawcett est un colonel britannique reconnu et un mari aimant. En 1906, alors qu’il s’apprête à devenir père, la Société géographique royale d’Angleterre lui propose de partir en Amazonie afin de cartographier les frontières entre le Brésil et la Bolivie. Sur place, l’homme se prend de passion pour l’exploration et découvre des traces de ce qu’il pense être une cité perdue très ancienne. De retour en Angleterre, Fawcett n’a de cesse de penser à cette mystérieuse civilisation, tiraillé entre son amour pour sa famille et sa soif d’exploration et de gloire…

CRITIQUE

 

  • L’Embarras Du Choix (Pathé Distribution ~458 copies) Nouveau film d’Eric Lavaine après Poltergay (546.8k),  Incognito (1.2M), Protéger & Servir (431.5k), Bienvenue A Bord (1.4M), Barbecue (1.6M) et Retour Chez Ma Mère (2.1M)..

Frites ou salade ? Amis ou amants ? Droite ou gauche ? La vie est jalonnée de petites et grandes décisions à prendre. LE problème de Juliette c’est qu’elle est totalement incapable de se décider sur quoi que ce soit. Alors, même à 40 ans, elle demande encore à son père et à ses deux meilleures amies de tout choisir pour elle. Lorsque sa vie amoureuse croise la route de Paul puis d’Etienne, aussi charmants et différents l’un que l’autre, forcément, le cœur de Juliette balance. Pour la première fois, personne ne pourra décider à sa place…

CRITIQUE

 

  • Chacun Sa Vie (Metropolitan FilmExport ~375 copies) On ne présente plus Claude Lelouch qui compte une quarantaine de films à son actif et dont les plus grands succès se situent surtout dans les années 60-70-80. Son dernier film à dépasser le million est Hommes Femmes Mode D’Emploi  (1.2M) sorti en 1996. Le réalisateur reste sur le score de Un + Une (920.9k) également distribué par Metroplitan FilmExport.

Ils ne se connaissent pas, mais tous ont rendez-vous pour décider du sort d’un de leurs semblables.
Avant d’être juges, avocats ou jurés, ils sont d’abord des femmes et des hommes au tournant de leurs existences, avec leurs rêves et leurs secrets, leurs espoirs et leurs limites, tous sous un même soleil, chacun avec sa part d’ombre.
Dans une jolie ville de province, le temps d’un festival de jazz, la vie va jongler avec les destins…

 

  • 1 : 54 (ARP Sélection ~71 copies) Premier long du réalisateur québécois Yan England avec Sophie Nélisse au casting.

À 16 ans, Tim est un jeune homme timide, brillant, et doté d’un talent sportif naturel. Mais la pression qu’il subit le poussera jusque dans ses derniers retranchements, là où les limites humaines atteignent le point de non-retour.

 

  • Jours De France (KMBO ~11 copies) Premier long de Jérôme Reybaud.

Au petit matin, Pierre quitte Paul. Au volant de son Alfa Roméo, il traverse la France, ses plaines, ses montagnes, sans destination précise. Pierre utilise Grindr, une application de son téléphone portable qui recense et localise pour lui les occasions de drague. Mais Paul y a recours aussi pour mieux le suivre. Au terme de quatre jours et quatre nuits de rencontres – sexuelles ou non – parviendront-ils à se retrouver ?

 

 

  • Zoologie (Arizona Distribution ~16 copies) Deuxième long d’Ivan I. Tverdovsky après Classe A Part (2.6k).

Il pousse une queue dans le bas du dos de Natacha. Résignée jusqu’alors à une vie plutôt terne, cette étrangeté lui offre une liberté nouvelle.

 

  • Tombé Du Ciel (Epicentre Films ~20 copies) Un film du réalisateur libanais WissamCharaf.

Après 20 ans de séparation, Samir, ancien milicien présumé mort, réapparaît dans la vie d’Omar, son petit frère devenu garde du corps à Beyrouth. Entre drame et comédie, Samir doit se confronter à un pays qui ne lui appartient plus.

 

  • L’Autre Côté De L’Espoir (Diaphana Distribution ~137 copies) Nouveau long du réalisateur finlandais Aki Kaurismäki dont les meilleurs scores en France sont L’Homme Sans Passé (720.9k) et Le Havre (569.5k). Le film a reçu l’ours d’argent du meilleur réalisateur à la berlinale 2017.

Helsinki. Deux destins qui se croisent. Wikhström, la cinquantaine, décide de changer de vie en quittant sa femme alcoolique et son travail de représentant de commerce pour ouvrir un restaurant. Khaled est quant à lui un jeune réfugié syrien, échoué dans la capitale par accident. Il voit sa demande d’asile rejetée mais décide de rester malgré tout. Un soir, Wikhström le trouve dans la cour de son restaurant. Touché par le jeune homme, il décide de le prendre sous son aile.

 

  • Mate-Me Por Favor (Wayna Pitch) Un long de la réalisatrice brésilienne Anita Rocha Da Silveira.

Une vague de meurtres tourmente une génération d’adolescents esseulée tout autant fascinée par la sexualité que par la mort, les selfies et… Jésus…

 

  • Bienvenue A Madagascar (Survivance) Un docu de Franssou Prenant

Vues de ma fenêtre-caméra au cours d’aventures urbaines, des images d’Alger où, enfant, au sortir de l’Indépendance, j’ai appris la liberté, et dont quelques décennies plus tard, immigrée à l’envers et exilée volontaire, j’ai fait ma ville d’élection ; j’étais alors « épouse de la république de Madagascar » comme le disait la page de gauche de mon passeport quand la page de droite précisait « de l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire ».
Non incarnées, des paroles off, intervenant les unes sur les autres, rencontres simultanées de voix polyphoniques, planent sur Alger, la traversent, l’habitent.

 

  • El Soñador The Dreamer (Bobine Films) Deuxième long du réalisateur péruvien Adrian Saba après El Limpiador (0.7k).

Pour échapper brièvement à sa morne existence de petit criminel, Sebastian se laisse dériver dans le monde de ses rêves. C’est le seul endroit où il peut se protéger, lui et son amour pour Emilia, et échapper aux menaces du monde réel. Mais la frontière entre rêve et réalité devient floue…

  • Vénéneuses (MDP) Le nouveau Mocky.

Dick Grant, truand vieillissant qui purge sa peine, apprend que sa compagne l’a doublement trahi : non seulement elle le trompe avec l’un de ses associés, mais le couple s’apprête à lui voler toute sa fortune. Il s’évade de prison et accomplit sa vengeance. Lors de sa cavale, il rencontre une jeune et jolie blonde avec qui il a une aventure. Elle finit par le démasquer et le fait chanter : ou bien il la débarrasse d’un oncle encombrant, ou bien elle le dénonce à la police…

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :