Cette semaine dans les salles

Février a tiré sa révérence et cette première semaine de mars nous livre ses nouveautés parmi lesquelles le nouveau Marvel, la suite tardive de Trainspotting et la première réalisation de Grand Corps Malade. Effet César et Oscar, certains films primés gagnent des copies dont Divines (+30), Elle (+40) et Moonlight (+198). Bon choix et bonnes séances.

 

  • T2 Trainspotting (Sony Pictures Releasing France) Danny Boyle et Ewan McGregor se retrouvent après Petits Meurtres Entre Amis (1.11M), Trainspotting (1.05M) et Une Vie Moins Ordinaire (293.7k). Le réalisateur reste sur le score de Steve Jobs (167.8k) et l’acteur sur celui d’American Pastoral (29.2k).

D’abord, une bonne occasion s’est présentée. Puis vint la trahison.
Vingt ans plus tard, certaines choses ont changé, d’autres non.
Mark Renton revient au seul endroit qu’il ait jamais considéré comme son foyer.
Spud, Sick Boy et Begbie l’attendent.
Mais d’autres vieilles connaissances le guettent elles aussi : la tristesse, le deuil, la joie, la vengeance, la haine, l’amitié, le désir, la peur, les regrets, l’héroïne, l’autodestruction, le danger et la mort. Toutes sont là pour l’accueillir, prêtes à entrer dans la danse…

CRITIQUE

RENCONTRE

 

  • Logan (Twentieth Century Fox France) Retour dans l’univers Marvel après X-Men (1.93M), X-Men 2 (2.82M), X-Men L’Affrontement Final (2.82M), X-Men : Le Commencement (2.10M), X-Men Days Of Future Past (3.28M) et X-Men Apocalypse (2.15M) sans oublier X-Men Origins : Wolverine (1.95M) et Wolverine Le Combat De L’Immortel (1.98M).

Dans un futur proche, un certain Logan, épuisé de fatigue, s’occupe d’un Professeur X souffrant, dans un lieu gardé secret à la frontière Mexicaine. Mais les tentatives de Logan pour se retrancher du monde et rompre avec son passé vont s’épuiser lorsqu’une jeune mutante traquée par de sombres individus va se retrouver soudainement face à lui.

CRITIQUE

 

  • Les Oubliés (Bac Films ~68 copies) Un film du réalisateur danois Martin Zandvliet inspiré de faits réels.

1945.Danemark.
Fin de la Seconde Guerre Mondiale.
Plusieurs soldats allemands, à peine sortis de l’adolescence, sont faits prisonniers par l’armée danoise et envoyés en première ligne pour désamorcer les mines enfouies le long de la côte. Pour eux, la guerre est loin d’être terminée. Inspiré de faits réels, Les Oubliés raconte cet épisode tragique de l’Histoire.

CRITIQUE

 

  • Patients (Gaumont Distribution ~275 copies) Premier long de Fabien Marsaud alias Grand Corps Malade et Mehdi Idir. Le film a été triplement triplé au festival du film de Sarlat : Salamandre d’or du public de Sarlat, prix des lycéens et prix d’interprétation masculine collectif pour l’ensemble du casting. Le film dispose également du label de 5 circuits de distribution.

Se laver, s’habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens…. Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s’engueuler, se séduire mais surtout trouver l’énergie pour réapprendre à vivre. Patients est l’histoire d’une renaissance, d’un voyage chaotique fait de victoires et de défaites, de larmes et d’éclats de rire, mais surtout de rencontres : on ne guérit pas seul.

CRITIQUE

 

  • 20Th Century Women (Mars Films ~52 copies) Nouveau film de Mike Mills après Age Difficile Obscur (2.8k) et Beginners (200.1k).

Santa Barbara, été 1979. L’époque est marquée par la contestation et d’importants changements culturels. Dorothea Fields, la cinquantaine, élève seule son fils Jamie. Elle décide de faire appel à deux jeunes femmes pour que le garçon, aujourd’hui adolescent, s’ouvre à d’autres regards sur le monde : Abbie, artiste punk à l’esprit frondeur qui habite chez Dorothea, et sa voisine Julie, 17 ans, aussi futée qu’insoumise…

AVANT-PREMIERE

CRITIQUE

 

  • Personal Affairs (Sophie Dulac Distribution ~13 copies) Premier long de la réalisatrice israélienne Maha Haj.

À Nazareth, un vieux couple vit au rythme de la routine quotidienne. De l’autre côté de la frontière, à Ramallah, leur fils Tarek voudrait rester un éternel célibataire, leur fille est sur le point d’accoucher, son mari garagiste décroche un rôle au cinéma, alors que la grand-mère perd le Nord… Entre-temps, en Suède, leur fils aîné Hisham attend leur visite. Chacun vaque à ses occupations, entre moments de plaisir et désaccords, rêves et désillusions. Certains souhaitent partir, d’autres rester, mais tous ont des histoires personnelles à régler…

 

  • Tramontane (Advitam ~42 copies) Premier long du réalisateur libanais Vatche Boulghourjian.

Rabih, un jeune chanteur aveugle, est invité avec sa chorale à se produire en Europe. Lors des formalités pour obtenir son passeport, il découvre qu’il n’est pas le fils biologique de ses parents. Un mensonge qui l’entraîne dans une quête à travers le Liban, à la recherche de son identité.
Son périple dresse aussi le portrait d’un pays meurtri par les conflits, incapable de relater sa propre histoire.

 

  • A Ceux Qui Nous Ont Offensés (Bookmakers – The Jockers ~59 copies) Un film du réalisateur anglais Adam Smith.

Les Cutler vivent comme des hors-la-loi depuis toujours dans une des plus riches campagnes anglaises, braconnant, cambriolant les résidences secondaires et narguant la police. Luttant pour faire perdurer leur mode de vie, Chad est tiraillé entre les principes archaïques de son père et la volonté de faire le nécessaire pour ses enfants. Mais la police, les traquant sans relâche, l’obligera peut-être à choisir entre sa culture et le bonheur des siens…

 

  • Paula (Happiness Distribution – Pyramide Distribution ~72 copies) Deuxième film de Christian Schwochow après De L’Autre Côté Du Mur (86k).

1900, Nord de l’Allemagne. Paula Becker a 24 ans et veut la liberté, la gloire, le droit de jouir de son corps, et peindre avant tout. Malgré l’amour et l’admiration de son mari, le peintre Otto Modersohn, le manque de reconnaissance la pousse à tout quitter pour Paris, la ville des artistes. Elle entreprend dès lors une aventure qui va bouleverser son destin. Paula Modersohn-Becker devient la première femme peintre à imposer son propre langage pictural.

 

  • Saigneurs (ISKRA) Documentaire de Vincent Gaullier et Raphael Girardot sur le monde de l’abattoir.

Le travail. De tous, le pire travail qui soit parce que pénible, dangereux, sous-payé, précaire… le pire qui soit parce que nié par notre société de consommation… le pire travail qui soit est celui de découpeur, tripier, tueur, désosseur, pareur, saigneur… Autant de spécialités que l’on retrouve dans un abattoir. Le lieu chargé de fantasmes, métaphore de cette société qui broie, formate…symbole de ce monde du travail qui cache ses prolétaires et le « sale boulot ».

 

  • Sous Peine D’Innocence (Tprod) Nouveau documentaire de Pierre Barnérias après M Et Le 3ème Secret (57.3k) et Il Etait Une foi (0.9k).

L’histoire d’une amitié indestructible et d’un récit unique dans les annales judiciaires américaines. Severino, condamné à tort, refuse de plaider coupable. Ayant terminé sa peine et pour avoir droit de sortir de prison il doit accepter de se déclarer « coupable ». Dans cette situation il préfère  conserver sa dignité même s’il doit rester en prison… Ce détenu américain, avec un aumônier français, tenteront de vaincre les incohérences du système pénitentiaire des États- Unis et mettre en place une stratégie pour enrayer la récidive.

 

  • Panique Tous Courts (Gebeka Films ~64 copies) Nouveau film d’animation composé en fait de 4 films de Vincent Patar et Stéphane Aubier après Pic Pic André Et Leurs Amis (14.9k), Panique Au Village (69k), Ernest Et Celestine (1.14M) et Panique Chez Les Jouets (48.8k).

-Le Bruit Du Gris (3′) : En plan fixe, le hall de la maison de Cheval, gris et terne. Cowboy, Indien et leurs comparses, plus allumés les uns que les autres, remplissent le lieu, lui donnant vie, couleur et son. Mais un empêcheur de tourner en rond vient tout foutre par terre…
-Laurent Le Neveu Du Cheval (5′) : Le neveu de Cheval, Laurent, vient séjourner chez son oncle. D’apparence innocente, Laurent est en réalité un sale gosse qui va faire vivre le pire à Cowboy et Indien.
-Janine Et Steven En Vacances (5′) : Pendant les vacances de Janine et Steven, Cowboy et Indien sont censés garder un oeil sur le bon fonctionnement de la ferme. Cependant les animaux ne comptent pas se laisser contrôler aussi facilement…
-La Rentrée Des Classes (26′) : Indien et Cowboy sont sur le départ pour une magnifique croisière sur un paquebot de luxe, mais ils se sont emmêlés les pinceaux. Ils ont complétement oublié qu’aujourd’hui, c’est la rentrée des classes ! Adieu les îles exotiques, nos amis se retrouvent désespérés sur les bancs de l’école à subir la monotonie des cours.
Pour dynamiser ce début d’année et accueillir le nouveau professeur de géographie, la directrice propose un grand concours. Les lauréats accompagneront M. Youri pour une journée sur la Lune. Indien et Cowboy sont évidemment prêts à tout pour gagner le concours.

 

  • Nuit Noire 2002 (Les Découvertes Du Saint André) L’occasion de revoir Michel Galabru.

Une ville s’endort. Un évadé de prison hante les rues. Alors que les médias égrènent la nouvelle, les principaux intéressés s’inquiètent, s’émeuvent ou se délectent de cette évasion. Pourquoi une telle onde de choc ?
Le temps d’une nuit, les destins vont se croiser, des âmes vont se dévoiler, des passions vont se révéler, des hommes vont mourir…

© Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :