C comme Culte 14 : pour Sacha

Ce n’est pas le film le plus connu de Sophie Marceau ni celui qui est cité en premier quand on parle d’Alexandre Arcady et pourtant ce film est un véritable petit bijou.


L’histoire se déroule à la veille de la guerre des six jours en 1967. Simon, Michel et Paul, se rendent en Israël pour les vingt ans de Laura (Sophie Marceau) leur amie d’enfance dont ils sont tous amoureux et qui vit désormais son grand rêve dans un kibboutz avec Sacha (Richard Berry), l’homme qu’elle aime. Sacha n’est pour autant pas inconnu du petit groupe puisqu’il est aussi leur ancien professeur de philosophie à Paris, non-violent de nature devenu parachutiste dans l’armée israélienne.

Voilà comment débute cette belle histoire d’amitié mais aussi d’amour entre tous ces personnages. un amour charnel, fraternel et un peu paternel parfois.


L’histoire est prenante du début à la fin (qui réserve son lot d’émotion) et est sublimée par une musique qui elle aussi vous donnera des frissons.

ce qui est fort avec ce film est que c’est une histoire toute classique mais placée ainsi dans un décor improbable et une situation difficile (les frémissements d’une guerre). On va vivre ces difficultés au travers de personnages touchants et parfaitement bien interprétés. Que ce soit Sophie Marceau, Richard Berry, Fabien Orcier, Niels Dubost ou Frédéric Quiring, ils apportent tous une humanité et une force dans leur jeu qui vous attrape et ne vous lâche qu’à la toute fin.

Les décors sont parfaitement bien filmés tout comme les acteurs. Arcady signe ici une réalisation soignée et touchante (parfois une simple image en dit tant)

http://youtu.be/vrT3YA8u7bU

Si vous n’avez jamais vu ce film, je vous encourage à vraiment à le regarder.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :