American Nightmare 4 : critique du film

7.5

Scénario

7.0/10

Acteurs

8.0/10

Musique

7.0/10

Réalisation

8.0/10

Les pour

  • Efficace
  • Dans la lignée des anciens

Les contre

  • fin trop expediée
  • Simple

#Twitter : #AmericanNightmare4LesOrigines

Réalisateur : Gerard McMurray

Acteurs : Y’Ian Noel, Lex Scott Davis, Joivan Wade

Date de sortie : 4 Juillet 2018

Durée : 1h42

Plongé dans les quartiers défavorisé de Staten Island, nous prenons ici connaissance de la toute première purge. Une nuit entière où toute infraction allant jusqu’au meurtre n’est pas considérée comme un délit et puni par la loi. Le pays va mal, 5 000$ sont offert aux participants de cette première purge en étant seulement présent à Staten Island, le prix augmente selon l’implication lors de cette nuit. Lorsque celle-ci commence peu de personnes se prêtent au jeu et profitent de cette nuit pour sortir et danser dans la rue, jusqu’à ce que des groupes de mercenaires interviennent.

Le film est très typique, c’est-à-dire qu’il est dans la même lignée que ces prédécesseurs, un film qui ne se cache pas, qui en montre un maximum et nous plonge sans merci dans cette nuit, cette toute première nuit de purge. Côté scénario on reproche certaines facilités, le bad boy dealer qui va reconquérir son ex et la sauver, et bien entendu il y a un impact minime quant à l’engouement du spectateur, en effet on sait – comme étant un préquel – que cette première purge ne sera pas juste un essai quelconque et que celle-ci deviendra un événement majeur. Bien entendu le film ne joue jamais sur le suspens et nous savons, en tant que spectateur de ce film, que nous sommes là pour voir une nuit de débauche et de meurtre rempli d’action.

Pour ce qui est des acteurs nous avons ici des visages assez discrets et peu connus, ce qui d’une certaine manière facilite l’imprégnation. La musique reste assez classique du genre et n’offre pas quelque chose de nouveau et différent. Point positif pour une scène en particulier dans les couloirs de l’immeuble, qui est très bien filmée et offre un travail au niveau du son et du visuel très plaisant, un bon travail de mise en scène.

Est dépeint dans ce film un monde pas si loin de la réalité où l’argent achète tout et où abattre tous les pauvres régulera le système. Nous sommes dans un monde de manipulation où la violence et se purger permettra aux choses de rentrer dans l’ordre. Malgré une fin trop expédiée, ce préquel montrant la toute première purge est très prenant, notamment pour ceux qui ont apprécié les autres films de cette saga American Nightmare.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :